Home Technologie Les inconvénients des véhicules autonomes

Les inconvénients des véhicules autonomes

by Worldofgeekettte

Il y a quelques temps je vous ai parlé dans un article des différentes étapes de développement pour arriver à une véritable voiture autonome. Ce sujet me passionne beaucoup et j’ai hâte comme bons nombres d’usagers de découvrir cette nouvelle société moderne avec des voitures intelligentes et des modes de transport autonomes.

Aujourd’hui dans cet article de revenir sur les problèmes technologiques non encore traités par les constructeurs automobiles. Cela ne fait pas de mal de souligner les difficultés.

Le futur de la voiture

Imaginez un instant le monde du futur avec des véhicules autonomes ! Qu’est ce que vous verriez dans cet univers futuriste ?

Je suis sûre que la première nouveauté technologique qui vous vient à l’esprit sera probablement les véhicules autonomes, c’est-à-dire les voitures sans pilote. L’avenir, cependant, n’est pas aussi loin qu’il n’y paraît, et en fait il est déjà là le véhicule intelligent. En effet, les véhicules autonomes existent non seulement, mais grâce à Tesla, ils roulent également sur la route.

Selon Tesla, les véhicules qu’ils produisent « sont autonomes et sont capables de maintenir la sécurité à un niveau bien supérieur à celui du conducteur ». Bon dernièrement il y a eu cet accident relayé par les médias, mettant en cause une voiture Tesla, même si sa responsabilité n’est visiblement pas engagée !

Le principal avantage des voitures autonomes est la capacité d’éviter les accidents qui se produisent normalement à la suite d’une erreur humaine. Cependant, le logiciel de pilote automatique qui permet aux véhicules Tesla d’être totalement autonomes n’a pas encore été mis en service car il est considéré comme illégal.

On dit que d’ici fin 2021, des voitures sans pilote rouleront sur les routes britanniques. Quels sont les défis auxquels sont confrontés les constructeurs de ces voitures ? Quelles difficultés doivent-ils encore surmonter pour préparer les véhicules à l’usage du public ? Ce sont des questions qui sont au cœur de leurs développements technologiques.

Des difficultés technologiques encore présentes

Les conditions météos

Si des progrès significatifs ont été réalisés dans le développement de la technologie des véhicules sans pilote, ce n’est pas sans inconvénients. Par exemple, des conditions météorologiques défavorables, telles que de fortes pluies ou de la neige, interfèrent avec les capteurs de la voiture et empêchent une lecture correcte des marquages ​​routiers.

Les variations du comportement humain

De plus, les capteurs ne détectent pas les nuances du comportement humain qui pourraient indiquer des réponses délibérées d’autres usagers de la route. Le conducteur peut se rendre compte qu’il n’a pas été repéré, mais on ne sait toujours pas si un véhicule sans pilote peut également le faire. En conduisant une voiture, une personne remarque la conduite non coordonnée d’un autre conducteur et y réagit en conséquence, augmentant ainsi la distance du véhicule. Une voiture sans pilote peut-elle faire cela aussi ? Est-ce qu’elle pourra anticiper un tel revirement ?

Une navigation GPS parfois problématique

Par ailleurs, les véhicules autonomes reposent entièrement sur une navigation de type GPS, c’est-à-dire qu’il est donc nécessaire de remédier aux imperfections des systèmes de navigation tels que Google Maps. Il est arrivé à de nombreux conducteurs que le système de navigation les conduisait sur des routes où il était impossible de continuer à conduire. Pour les voitures sans pilote, la qualité des systèmes de navigation doit s’améliorer, c’est une certitude !

Des risques de piratage

Il convient également de mentionner que les véhicules sans pilote peuvent devenir la cible d’une attaque de piratage. Ce problème concerne les véhicules déjà produits, qui fonctionnent sur la base d’Internet. Étant donné que ces types de voitures sont connectés à Internet, les voleurs ou les voleurs potentiels n’ont même pas besoin d’être près du véhicule pour voler.

Le problème éthique lié à cette technologie moderne est également important. Demandez-vous si, lorsqu’un enfant court sur la route, la voiture doit faire une manœuvre soudaine, même si cela peut mettre la vie du conducteur en danger. De plus, le système ne peut pas ajuster ses décisions de manœuvre selon qu’un faisan ou un chien apparaît sur la route.

La vulgarisation des véhicules autonomes est également associée à des changements importants dans le secteur de l’assurance. Actuellement, l’un des conducteurs impliqués est responsable d’un accident de la route. Le constructeur ne devient partie à la procédure que si le véhicule est défectueux et s’il existe des preuves que le défaut était la cause de l’accident. Ces règles peuvent changer à mesure que les véhicules deviennent totalement autonomes et que les conducteurs en perdent le contrôle.

Il faudra encore longtemps avant que les voitures sans pilote puissent conduire de façon autonome sur les routes britanniques. Tant que cela ne se produira pas, les problèmes d’assurance ne changeront pas.

Si vous avez des questions ou souhaitez parler de l’assurance automobile au Royaume-Uni, veuillez contacter notre spécialiste polonais de l’assurance.

You may also like

Leave a Comment