Home Art Geek L’incroyable festival « Afrikaburn », un mirage en plein désert…

L’incroyable festival « Afrikaburn », un mirage en plein désert…

by Worldofgeekettte

Chaque année, en Afrique du Sud, un festival nommé « Afrikaburn » enflamme le parc national de Tankwo Karoo. Une ambiance hippie qui regroupe de superbes et souvent gigantesques sculptures de bois géantes !

Les stupéfiantes règles de l’Afrikaburn

Un village de campeur s’organise autour des installations artistiques et la musique est jouée partout ! Une occasion de faire la fête mais également de déambuler d’œuvres en œuvres pour découvrir différents artistes et des créations fabuleuses… Des sculptures qui sont entièrement brulées à la fin du festival ! Il faut dire que l’AfricaBurn s’inspire du festival de Burning Man (qui a lieu chaque année dans le désert du Nevada aux États-Unis) qui considère qu’il ne faut « laisser aucune trace ».

Sachez qu’il est nécessaire de prévoir tout ce dont vous avez besoin pour survivre durant une semaine de festival car aucun argent ne doit changer de main au festival… Il n’y a absolument rien à vendre alors le troc est monnaie courante ! Du coup, les participants s’offres de mutuellement des boissons, des fruits, allant jusqu’aux massages, bracelets, etc…

Un guide de survie est également fourni aux participants, expliquant de manière plutôt directe et inquiétante que: « Vous acceptez volontairement le risque de blessures graves ou de mort en prenant part à cet événement » et que « Vous devez apporter suffisamment de nourriture, d’eau, d’abris et de premiers secours pour survivre pendant une semaine dans un environnement hostile ». 

La philosophie Ubuntu s’empare des participants

Ce mode de pensé venu d’Afrique du Sud nommée « Ubuntu » considère que les individus comme un « nous » et non comme une suite d’individus autonomes. De ce fait, le troc et l’autosuffisance qui règne sur le camp lors du festival est en totale adéquation avec cette philosophie. « L’une des raisons est que les Sud-Africains qui peuvent se le permettre vivent dans des maisons avec des grands murs et des clôtures. Ils connaissent à peine leurs voisins et ont peur d’ouvrir leur porte quand la cloche sonne. Mais pour seulement quelques jours au milieu du Tankwa Karoo, les Sud-Africains peuvent se sentir libres, ouverts et créatifs. »

Ce festival est aussi l’occasion de se déplacer avec des engins complètements insolites et déjantés ! Un univers unique que vous ne retrouverez nulle part ailleurs… Des « véhicules mutants », comme ils sont appelé au festival; de véritables œuvres d’art mobiles qui vont de la voiture escargot au dragon géant !

You may also like

Leave a Comment